Home

Accueil » La collégiale » Architecture » Un plan interactif » Choeur

Rechercher

Choeur

Le chœur est la partie la plus ancienne ; il se termine de la manière la plus simple, par un chevet plat, raidi par deux contreforts d’un type rare, semi-cylindrique. Contre le chevet intérieur se trouve une étroite travée, jadis surélevée de quelques marches pour former une sorte de podium et séparée du reste du chœur par un mur retombant sur trois hautes arcades en plein cintre. Ce dispositif, avec l’éclairage abondant, magnifiait cette partie, couverte en outre par trois petites voûtes d’arêtes. Sous cette partie du chœur s’allongeait une crypte-couloir. C’est dans ce local semi-enterré qu’étaient conservées, à l’époque romane, les reliques de saint Vincent. 

La grande travée carrée du chœur est couverte quant à elle d’une seule voûte d’arrête, épaisse d’environ 80 cm : il s’agit de l’une des plus anciennes d’une telle ampleur dans nos régions. 


Aujourd’hui, cet espace apparaît baroque dans sa décoration, mais les découvertes réalisées lors de la dernière restauration permettent de mieux s’imaginer l’aspect initial du choeur : les murs latéraux étaient animés par d’étroites arcades jumelées qui montaient à partir du sol et tous les murs étaient recouverts d’un enduit beige rosé, puis peints d’une imitation d’appareil de pierres régulier, avec des motifs géométriques pour souligner l’architecture, notamment autour des fenêtres.

Un site CMS développé par Easy-Concept pour l’ASBL musée du Chapitre - Soignies.
Textes de Caroline et Jacques Deveseleer • Photos Guy Focant login