Home

Accueil » La collégiale » Restauration

Rechercher

Restauration

La collégiale voit s’achever une restauration de fond en comble, extérieure puis intérieure, entamée il y a 25 ans. Fermé pendant deux ans, l’édifice été rouvert au public en mai 2009. Depuis lors, des travaux se sont poursuivis dans le chœur (restauration des peintures murales médiévales et des toiles monumentales baroques de G. Seghers) et dans la chapelle du Saint-Nom (remise en état des recouvrements muraux et restauration des vitraux). Le bras de transept nord sert encore d’atelier pour le traitement des grandes peintures du maître-autel dues à Ch. Eykens.

Un ouvrage collectif (2009) rend compte des différents phases de la restauration, avec un accent particulier sur les travaux intérieurs. Nul ne s’étonnera, en effet, qu’un édifice millénaire comme la collégiale de Soignies ait réservé de passionnantes découvertes archéologiques : des décors muraux de l’époque médiévale dans le chœur, des manuscrits sur parchemin conservés miraculeusement dans les remblais du sol des galeries ou encore la confirmation matérielle, au chevet du chœur, de l’existence d’une crypte romane semi enterrée…

Un bâtiment de cette ampleur, de cette ancienneté, de cette densité historique, a inévitablement suscité de multiples réflexions interdisciplinaires, des études techniques complémentaires, des débats passionnés, des tâtonnements et des ajustements pour dégager les meilleures options techniques et patrimoniales possibles.

Pour en rendre compte, une douzaine d’auteurs d’horizons très divers – archéologues, historiens, restaurateurs, architecte,artisans, techniciens – se côtoient dans cet ouvrage. L’une de ses originalités est précisément de mettre en valeur les savoir-faire dont a bénéficié la collégiale.

Ce livre, abondamment illustré, devrait ravir les amateurs de patrimoine, les curieux des techniques actuelles de conservation-restauration et… les Sonégiens attachés à leur collégiale romane.

Un site CMS développé par Easy-Concept pour l’ASBL musée du Chapitre - Soignies.
Textes de Caroline et Jacques Deveseleer • Photos Guy Focant login